Comment détecter les symptômes du stress au travail ?

Le stress est un problème auquel de nombreuses personnes en France et dans le monde sont confrontées. Les victimes peuvent y réagir de manière variable. En revanche, les symptômes associés se retrouvent souvent chez les personnes stressées. L’angoisse, la nausée et la dépression peuvent toutes être des symptômes du stress. Découvrez quels sont les symptômes les plus courants du stress.

Phase d’alarme

La première étape de la tension est le processus d’alerte. Dès que le stress commence à affecter un individu, il se manifeste par le premier symptôme. Lorsqu’une personne est confrontée à un événement déclencheur, tel qu’un test, le processus d’alerte apparaît normalement. La montée d’adrénaline s’estompe et la tension se dissipe jusqu’à ce que l’incident soit terminé. Un rythme cardiaque et une respiration rapide, une gorge nouée, des nausées et des frissons sont autant de symptômes d’alerte courants.

La phase d’adaptation

La période de tolérance au stress dure un peu plus longtemps que la phase d’alerte. Elle survient souvent à la suite d’expériences traumatisantes, comme un voyage ou un changement de carrière. Lorsque le corps et l’esprit s’adaptent à ces nouvelles circonstances, ils réagissent de différentes manières. Pendant un moment, voire quelques jours, l’émotion ne revient pas à la normale. Le corps finit par se transformer au fil du temps. La résistance au stress est un symptôme de ce processus, tout comme la possibilité d’évoluer vers le troisième.

La phase d’épuisement

Cette troisième phase de stress entraîne des urgences graves telles que l’épuisement physique et mental. La personne souffre parfois de dépression. En luttant et en résistant, le corps est incapable de combattre les problèmes et s’épuise rapidement. L’épuisement se manifeste par des manifestations physiques et émotionnelles. Migraine, frissons, nausées, gorge nouée, maladies cardiovasculaires, maux d’estomac, diarrhée et épuisement accumulé sont des symptômes physiques courants de cette troisième étape du stress. La difficulté à se concentrer, la démotivation, la diminution de l’appétit et le recours à des produits toxiques sont des signes psychiques (alcool, tabac, caféine, etc.).

Si la situation est suffisamment grave, la personne peut également envisager le suicide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.